Se soigner chez soi

Portrait of Young couple moving in new home

IMPORTANT: Ces conseils sont à titre informatif, et ne sont pas un outil de diagnostic. Il sont réservés à nos clients qui ont déjà reçu un diagnostic pour leur problème de santé et qui voient la douleur qu’ils ont déjà eue revenir dans des circonstances similaires. Dans toute autre circonstance, vous devez consulter votre chiropraticien ou médecin, et suivre ses recommandations.

La glace

On l’utilise pour les traumatismes (par exemple foulure, entorse lombaire, claquage musculaire). Pour les douleurs aiguës et récentes (idéal dans les premiers 48 heures après une blessure). Surtout quand il y a enflure et perte d’utilisation du membre à cause de la douleur.

Applications de 10-15 minutes plusieurs fois par jour, en gardant l’équivalent d’une épaisseur de T-shirt entre la glace et la peau pour éviter d’irriter.

Effet: diminue la circulation sanguine dans la région, diminue l’enflure et engourdit la partie sensible. Est parfois « sensible » dans les premières 6-7 minutes d’application, mais la plupart du temps engourdit après 8-12 minutes.
Options: compresses chaud / froid en gelée, compresses glacées à usage unique, sac de petits pois congelés, sac santé placé au conglateur, bouillotte remplie d’eau et de glace, bain ou bac à eau rempli d’eau et de glace, neige dans un sac de plastique, etc.
Contre-indications: bébés, personnes âgées, hypersensibilité de la peau, problèmes de circulation sanguine (maladie de Raynaud, par exemple).

La chaleur

Utilisée pour les raideurs ou fatigues musculaires après effort, et pour les douleurs musculaires ou articulaires non-aiguës. Utile aussi pour des douleurs musculaires ou articulaires à moyen ou long terme, après que l’enflure se soit résorbée (ex. sciatique, claquage, arthrite, rhumatisme). Applications de 15-20 minutes, de 1 à 3 fois par jour.

Effet: stimule la circulation sanguine, assouplit les muscles, diminue l’inflammation chronique.
Options: compresses chaud / froid en gelée, sac santé placé au micro-ondes, bouillotte, bain ou douche chaude.
Contre-indications: douleurs aiguës, problèmes circulatoires (artériosclérose, problèmes cardiaques, varices sévères, phlébite, hémophilie, inflammation ou œdème par exemple).

Le massage

Pour diminuer la tension ou fatigue musculaire sous-aiguë ou chronique. Éviter en phase aiguë pour éviter d’augmenter l’inflammation.

S’il y a beaucoup de douleur ou si l’incident est récent, éviter les crèmes « chauffantes » (ex. Flex-O-Flex, baume de tigre) ou « refroidissantes » (ex. Deep Cold) qui sont à base de menthol ou d’eucalyptus. Utiliser plutôt une crème à main ou une crème à base de lanoline, qui risquent moins de causer de l’irritation.

Le repos

Nombre d’études démontrent maintenant que la guérison est en général plus rapide si on reste le plus actif possible après une blessure, mais en se guidant avec ceci: sans causer ou augmenter la douleur.

On devrait donc être au repos pour un temps aussi court que possible et augmenter l’activité graduellement, à mesure que la diminution de la douleur le permet.

Par exemple, pour une entorse lombaire, si on doit être alité, il est bon de changer de position fréquemment, et aussitôt que la douleur le permet, s’asseoir, marcher dans la maison, et retourner se coucher quand on est fatigué. S’activer autour de la maison à mesure que la douleur le permet, et augmenter graduellement le niveau d’activité. Ceci évite l’ankylose et favorise une guérison plus rapide.

Quand consulter?

Si vous savez ce qui a causé la douleur (par exemple, vous avez pelleté) et qu’avec les soins à la maison le problème va en diminuant, la majorité du temps il n’y aura pas nécessité de consulter.

D’un autre côté, il serait important de consulter dans les situations suivantes:

  • Une douleur qui demeure ou qui augmente après 3-4 jours.
  • Une douleur qui revient fréquemment
  • Une douleur qui perdure, et à laquelle on ne peut associer de cause.
  • Une douleur qui est trop intense pour la cause apparente et/ou qui empêche de dormir la nuit.

Si vous avez quelque question ou hésitation que ce soit, n’hésitez pas à nous contacter à la clinique, et il nous fera plaisir de voir avec vous ce qui serait le mieux selon votre besoin.

Suivez-nous sur Facebook pour des nouvelles de la clinique et des conseils sur la santé et la prévention!